Retour sur l'assemblée générale de la FNB

Retour sur l'assemblée générale de la FNB

La FNB a tenu son assemblée générale le jeudi 13 décembre dernier. Elle a rassemblé environ 190 participants dont une centaine de professionnels. La première partie, réservée aux adhérents, a notamment permis de faire un état des lieux des marchés feuillus et résineux et également de revenir sur les principaux dossiers traités par la FNB en 2012 et leur suite pour 2013.

A cette occasion, la fédération a publié son rapport d’activité 2012 qui est mis en ligne et à la disposition de tous ses adhérents et partenaires.

La seconde partie de l’assemblée générale, ouverte aux partenaires techniques et institutionnels de la fédération a été très riche en échanges et en informations. Dans un premier temps, la FNB avait convié les représentants des secteurs de l’amont et de l’aval à faire un point de conjoncture sur leur secteur respectif et à donner les premières tendances pour l’année 2013.

Ainsi, les personnalités suivantes se sont succédé à la tribune (présentations accessibles ici) :

  • M. Naudet (Président du syndicat National des pépiniéristes forestiers)
  • M. Lepicard (Président de l’UCFF)
  • M. Viné (Directeur de l’ONF)
  • M. DeMontlivault (Dalkia) et M. Dugripon (Cofely) pour les réseaux de chaleur
  • M. DeSutter (Président de l’UIPP)
  • M. Lacour (Délégué général de la fédération des producteurs de pâte de cellulose)
  • M. Roux (Président de CMP FFB)
  • M. Chambost (Vice-Président de LCB et FNBM)

Dans un deuxième temps, l’assemblée s’est penchée plus précisément sur la rénovation et la réhabilitation du bâtiment. (Présentations complètes) Grand chantier mis en avant par le gouvernement dans le cadre de la conférence environnementale, il devrait offrir des opportunités importantes de développement pour la filière bois. Isabelle Radice du cabinet Développement construction a ainsi montré que le marché de la réhabilitation devrait être à peu près stable alors que celui de la construction neuve devrait chuter de 5 à 6%. Le bois a un potentiel de conquête important notamment sur le tertiaire. Jean-Marc Pauget du CNDB a présenté, sur la base d’exemples de réhabilitation, les solutions bois existantes pour répondre à ces marchés ainsi que les facteurs de réussite. Christian Piquet Président de France Bois Régions a quant à lui montré de quelle façon les associations régionales peuvent accompagner le tissu d’entreprises locales (de la forêt à l’architecte) vers ces marchés. Enfin, M. Dequero de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) a présenté les missions de cette structure à laquelle ont été attribué les 590 millions d’euros de la vente des quotas carbone pour 2013. Il a alors été interrogé sur la place donnée au bois pour l’utilisation de ces crédits, sans fournir de réponse réellement satisfaisante.

Enfin, le Président Laurent Denormandie a clôturé la matinée en interpellant le ministre délégué à l’Agroalimentaire M. Garot sur divers points : la question des traverses, l’utilisation des fonds carbone par l’ANAH, l’exemplarité de l’Etat dans ses propres réalisations, la mise en place d’une nouvelle politique pour la filière bois, la TVA sur le bois énergie, la mise en place du fonds forestier carbone, le transport et l’éco-taxe, les ICPE ou encore PEFC.